15 février 2021

Métiers - conditions de travail

Bac 2021 : sous couvert de COVID des changements en profondeur

Bac 2021 : sous couvert de COVID des changements en profondeur

Mise à jour du 22.01

Le Grand oral : objet d’évaluation non identifié.

Cette épreuve devrait connaître sa première session en juin 2021. Jean-Michel Blanquer en fait la pierre angulaire du nouveau baccalauréat et n’envisage pas pour l’instant de l’annuler pour la session 2021 en dépit du contexte sanitaire et de la demande unanime de toute les organisations syndicales.

C’est pourtant la nouveauté la moins bien préparée et la moins bien définie de toute la réforme du baccalauréat. Les formations académiques qui ont lieu actuellement et les documents destinés aux enseignant·es depuis la rentrée 2020 n’en laissent pas moins présager le pire quant aux finalités et attendus de cette épreuve.

Ici l’analyse complète du SNES-FSU : https://www.snes.edu/article/grand-...


Mise à jour du 22.01

Le ministre de l’Education nationale a informé les personnels des nouvelles modalités du baccalauréat pour la session 2021

  • les épreuves de spécialité sont annulées et remplacées par le contrôle continu
  • le grand oral est maintenu
  • l’épreuve de philosophie est aménagée : 3 sujets au lieu de 2
  • l’oral de français est aménagé : diminution du nombre de textes en voie général et technologique. Aucun aménagement pour l’épreuve écrite.


Nos analyses et communiqué de presse du SNES ici : https://www.snes.edu/article/bac-20...


Mise à jour du 19.01

Une circulaire du 15 janvier invite à organiser des stages pendant les vacances ou de l’accompagnement en heures supplémentaires pour préparer les épreuves de bac. Une provocation de plus alors que le ministre ne répond toujours pas à la demande quasi unanime de report des épreuves en juin.

Communiqué de presse du SNES ici : https://www.snes.edu/article/commun...


Mise à jour du 03.01

Les (non) décisions ministérielles ne prennent pas la mesure des effets pédagogiques de la crise sanitaire sur les professeurs et élèves qui préparent le bac. Le ministre vient de se donner les moyens, par une ordonnance en date du 24 décembre (!), de changer les règles d’organisation du bac et d’en informer les élèves jusqu’à 15 jours avant le début des épreuves ! Le ministère institutionnalise donc l’improvisation alors qu’élèves et enseignants ont au contraire besoin de sérénité et d’une gestion responsable.

Toutes les infos dans l’article ici : https://www.snes.edu/article/bac-20...


Signez la pétition : Bac 2021 / des aménagement indispensables : https://www.snes.edu/article/petiti...


Mise à jour du 29.11

Publication académique sur le lycée, les programmes, le calendrier du bac ...

Publication académique sur le lycée, les programmes, le calendrier du bac ...

Mise à jour du 20.11

Aménagements de programmes et des examens : Pétition 2021

Le SNES-FSU invite à signer cette pétition bac 2021 écrite conjointement avec des associations disciplinaires et d’autres organisations syndicales : CGT Educ’action, Snalc, Sud Education, UNL, FIDL, MNL :

Dans l’immédiat, il s’agit de demander :

  • le report à juin des épreuves de spécialité
  • la suppression de l’épreuve du grand oral
  • un aménagement de toutes les épreuves du baccalauréat
  • une limitation des contenus des programmes attendus pour les épreuves

Et à moyen terme une remise à plat de la réforme du BAC

Mise à jour du 19.11

Etablissements mobilisés

Lycée Colbert - Lyon 8 - lettre de l’équipe de lettres
Lycée Rabelais - Dardilly - motion concernant les épreuves du bac

Mise à jour du 14.11

Rien de normal en ce début d’année :

  • Les perturbations de l’année 2019-2020 et notamment le 3e trimestre chaotique avec le confinement puis le retour partiel des élèves en fin d’année affectent les apprentissages et le ministère n’a mis en place aucune mesure réelle pour assurer un accompagnement renforcé des élèves cette année

  • Des niveaux, des classes sont amenés à fermer, des élèves sont absents suite au contexte sanitaire (cas covid 19, « cas contact », ...)

  • Suite aux mobilisations nombreuses à partir du 2 novembre, le ministre a dû mettre en place des mesures concernant le protocole sanitaire afin de garantir la sécurité de toutes et tous. Les lycéens sont dans leurs établissements 50 % du temps dans la très grande majorité des lycées de l’académie ; pour les collèges, à la suite des fortes mobilisations lors de la grève du 10 novembre, les demandes des équipes doivent être entendues

Certes, le Ministère a annoncé le passage au contrôle continu des EC pour le bac 2021 et des aménagements de sujets pour les épreuves de spécialités. Mais celles-ci, maintenues aux dates initialement prévues (comme le confirme le BO du 12 novembre) c’est-à-dire entre le 15 et le 17 mars, arrivent trop tôt et les programmes restent trop chargés. Par ailleurs, aucun aménagement de l’EAF ni du DNB n’est prévu.

Le Snes-FSU, a donc écrit au ministre pour demander :

  • L’aménagement des programmes en collège et en lycée

  • Un nouveau calendrier des épreuves du bac

Dans les lycées et les collèges, à notre tour, interpellons nos IPR et nos IG !

Progressivement seront mis en ligne des modèles de courrier et dès maintenant un modèle de courrier au sujet de l’EAF à destination des IPR/IG de lettres

Voir l’analyse complète du SNES national sur le sujet ici


Mise à jour du 05/11/2020

Bac 2021 : Le SNES exige un calendrier transitoire

Lors du comité national de la réforme du bac qui a eu lieu mercredi 5 novembre, le SNES-FSU a pointé la nécessité d’un calendrier transitoire pour la session 2021 :

  • Report des EC1 en juin
  • Report des épreuves d’enseignement de spécialité 1 et 2 en juin
  • Aménagements de programmes

Le SNES- FSU a insisté sur l’importance de décisions rapides et consolidées dans le temps afin de donner de la visibilité aux enseignants, aux élèves et à leurs familles.

Ici le compte-rendu du comité de suivi : https://www.snes.edu/article/bac-20...


Bac 2021 : casus belli

Le calendrier du bac 2021 confirme que le Bac Blanquer est un véritable marathon dont personne, et encore moins les élèves, ne sortira vainqueur : évaluation permanente, délais de correction intenables avec aucune décharge de cours, aucune solution pour les élèves en cas de confinement partiel, ...

Toutes les informations ici


Dans l’immédiat, le SNES-FSU exige
  • Le report des épreuves de spécialité au mois de juin 2021, pour relâcher la pression sur les élèves et les enseignants.
  • La transformation des « évaluations communes » locales en épreuves finales, nationales, en juin.
  • Des aménagements de programme pour desserrer l’étau sur les élèves et les professeurs.