2 novembre 2016

CARRIERE - MUTATIONS

Nouvelles carrières et projet d’une nouvelle évaluation :

Nouvelles carrières et projet d'une nouvelle évaluation :

1- Nouvelles carrières : un début de revalorisation pour tous

A partir de 2017 doivent se mettre en place progressivement de nouvelles carrières, restructurées et revalorisées. Cette revalorisation, très attendue, a été acquise par l’obstination des organisations syndicales qui n’ont eu de cesse de mobiliser sur ce sujet et les mesures annoncées touchent tous les certifiés, agrégés, CPE sans distinction et une transposition est prévue aussi pour les Copsy. Il s’agit donc bien d’une revalorisation et d’une amélioration globale de la carrière de tous les personnels et si elle n’est ni à la hauteur de nos attentes, ni de nos qualifications et responsabilités, elle doit cependant servir de point d’appui pour obtenir plus et mieux, en n’oubliant personne.

Les mesures annoncées combinent trois éléments :

1- Une reconstruction des grilles indiciaires avec donc des gains de point d’indice pour chaque échelon et la création d’une « classe exceptionnelle » (elle constitue un débouché de carrière qui correspond à l’allongement de la durée d’activité mais la création d’un 3è grade tout comme les modalités d’accès à ce grade ne correspondent pas aux revendications du SNES : nous revendiquons une carrière pouvant être parcourue par tous sans obstacle de grade. Le SNES considère que la hors-classe et la classe exceptionnelle doivent être transformées et intégrées dans la grille indiciaire pour être accessibles à tous en fin de carrière)

2- Une transformation d’une partie des primes en point d’indice

3- Une harmonisation du rythme d’avancement : fini les trois rythmes (ancienneté – choix – grand choix) pour parcourir les 11 échelons de la classe normale, désormais nous sommes tous promus automatiquement au même rythme, avec un parcours des 11 échelons en 26 ans maximum.

La mise en place de la nouvelle carrière doit intervenir au 1er septembre 2017.
Informations détaillées ici : https://www.snes.edu/carriere/remun...

Décrets carrière : pourquoi le SNES a voté POUR

Le Comité technique ministériel de l’Éducation Nationale (CTM) du 7 décembre était chargé de donner un avis sur les projets de décret portant reconstruction de la carrière des personnels d’enseignement et d’éducation et revalorisation de leurs grilles de rémunération suite aux discussions sur les « Parcours professionnels, carrières, rémunérations » (PPCR) tenues à la Fonction publique.

Le SNES-FSU s’est prononcé en faveur de ces textes car il considère que de nombreuses avancées y ont été obtenues tant sur la restructuration de la carrière que sur l’augmentation des salaires. Il a toutefois porté des amendements et pointé les insuffisances du dispositif.

Lire le communiqué du SNES-FSU national ici : https://www.snes.edu/article/commun...

2- « Rendez-vous de carrière » et évaluation : des propositions dangereuses…

Le projet ministériel permet le passage des échelons tous au même rythme et conduit à faire disparaitre le poids des IPR tout comme des chefs d’établissement sur notre avancement, l’inspection devenant un temps d’échange, de conseil et d’accompagnement ce qu’elle aurait toujours dû être.

Mais le ministère a également prévu la mise en place de trois « rendez-vous de carrière » lors des passages du 6è au 7è échelon puis du 8è au 9è échelon ainsi que pour l’accès à la hors-classe. Trois rendez-vous au cours desquels chefs d’établissement et IPR interviendront dans le cadre de modalités nouvelles d’évaluation.

Informations détaillées ici : https://www.snes.edu/carriere/remun...

Si l’évaluation telle qu’elle existe actuellement n’est pas satisfaisante, certaines modalités qui figurent dans le nouveau projet ministériel ne sont pas acceptables :

« Stage Nouvelles carrières, nouvelle évaluation »



A Bourg-en-Bresse

Le jeudi 16 février