BELLEVILLE : Lycée Aiguerande

Info du 24/12/2021

Au lycée Aiguerande, depuis le début de l’année scolaire, c’est 26h de sciences physiques qui ne sont pas pourvues (un stagiaire alternant et un congé maladie). Après avoir envoyé un contractuel qui est resté 2 semaines (un poste d’ingénieur lui étant proposé, il est parti), le rectorat n’a pu recruter personne.

Après plusieurs appels au rectorat, des interrogations en questions diverses au CA et même une lettre envoyée aux inspecteurs de la matière par des collègues, la fédération de parents, des parents et des enseignants ont décidé d’interpeller les médias locaux. Une lettre ouverte au rectorat a été coécrite par ces même personnes et publiée dans Le Patriote (jeudi 2 décembre) et un article est paru dans le progrès (lundi 6 décembre) et …. oh miracle ! une remplaçante contractuelle a été nommée dès le mardi 7.

Mais encore plus « dingue », on a appris que cette contractuelle avait déposé sa candidature dès le mois de septembre auprès du rectorat et c’est en ayant connaissance de l’article dans Le Progrès, qu’elle a elle-même recontacté le rectorat qui l’a nommée dès le lendemain.

On croit rêver devant tant de manque de professionnalisme. A cause de cette gestion dans l’urgence, le rectorat a laissé des élèves de 2nde, 1ère (spé sciences physiques) et terminale (enseignement scientifique) sans professeur pendant quatre mois.

Mais les choses ne s’arrêtent pas là. La direction de l’établissement a demandé à cette contractuelle de prendre en charge les 26h manquantes !!!

Heureusement, les collègues ont réagi et convaincu la direction que ce n’était pas possible de faire autant d’heures, surtout en étant débutante.

En cette fin d’année, il manque donc toujours un enseignant de sciences physiques au lycée et il y a donc toujours des élèves sans sciences physiques depuis septembre.

Cela démontre, encore une fois, le manque de professionnalisme et de respect des enseignants et des élèves de la part du rectorat et de notre ministère.